Un marché immobilier au ralenti dans l’agglomération de Saint-Hyacinthe au troisième trimestre de 2011

Saint-Hyacinthe, le 19 octobre 2011 – Selon les données du système MLS® provincial, la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe indique que le nombre de transactions conclues dans l’agglomération de Saint-Hyacinthe au troisième trimestre de 2011 a diminué de 11 % comparativement à la même période l’an dernier.

« Malgré cette baisse des ventes, on note une hausse des prix significative dans la région », indique Pierre Tanguay, administrateur de la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. « Les conditions de marché avantagent toujours les vendeurs lors des négociations. »

Par catégories de propriété, les maisons unifamiliales dans l’agglomération de Saint-Hyacinthe ont enregistré une croissance de 3 % au troisième trimestre de 2011. Les ventes de copropriétés et les plex sont en baisse pour cette période de l’année.

Au chapitre des prix, la maison unifamiliale a vu son prix médian se fixer à 202 500 $ au troisième trimestre de l’année, une hausse de 13 % par rapport au troisième trimestre de 2010. Il s’agit de la plus forte hausse de prix enregistrée depuis le quatrième trimestre de 2007.

Le marché immobilier reprend de la vigueur au Québec

Dans la province de Québec, 16 232 transactions ont été conclues de juillet à septembre 2011, une hausse de 2 % par rapport au troisième trimestre de 2010.

« Après de nombreux mois en baisse, le marché immobilier reprend enfin de la vigueur au Québec. La hausse marquée du nombre de copropriétés vendues dans la province explique essentiellement la progression des transactions résidentielles », indique Claude Charron, président du conseil d’administration de la FCIQ.

Par catégories de propriété, la copropriété a enregistré la plus forte hausse d’activité au troisième trimestre de l’année, avec une augmentation des ventes de 10 % par rapport à la même période l’an dernier. Les ventes d’unifamiliales dans la province sont demeurées stables, alors que celles de plex ont enregistré une légère baisse de 1 %.

Le prix des propriétés était toujours en croissance dans la province de Québec au troisième trimestre de 2011. Le prix médian d’une maison unifamiliale a atteint 213 000 $, en hausse de 6 %. Le prix médian des copropriétés a augmenté de 4 % pour s’établir à 209 900 $, alors que celui des plex a enregistré une croissance de 6 % pour se fixer à 321 000 $.

Le nombre d’inscriptions en vigueur au système MLS® provincial était en hausse de 14 % au troisième trimestre de 2011 comparativement au même trimestre de 2010. Il s’agit de la cinquième hausse trimestrielle consécutive de l’offre de propriétés dans la province.

Tags

haut